Les dernières nouveautés pour jouer à la bourse en ligne

La bourse de paris toujours pénalisée par la vigueur de l’euro



Lorsque l’euro est en hausse, le dollar est en baisse et cela pénalise nos exportations.

Ce mécanisme est bien connu de toutes les peersonnes qui, de près ou de loin, suivent les fluctuations de la bourse et spécialement ceux qui sont des adeptes de la banque en ligne.

Une présentation très claire de la situation a pu être suivie sur différentes plateformes de bourse en ligne dont celle du courtier forex Plus500 qui, de manière simple et épurée, a démontré combien la Bourse de Paris avait été pénalisée ces derniers jours par cette appréciation de l’euro par rapport au dollar.

Ce lundi 28 Août, 1 euro valait 1,19 dollar.

Un symposium critiqué

Parmi les raisons invoquées, il y a le symposium des deux banques centrales,  la Réserve Fédérale Américaine (FED) et la Banque Centrale Centrale Européenne (BCE) qui s’est tenu en fin de semaine dernière, à Jackson Hole, aux Etats Unis. Cette renconttre des Présidents Janett Yellen et Mario Draghi a eu une influence très négative sur la séance de ce début de semaine. Il leur est reproché leur manque de commentaires de la situation qui laisse supposer de leur part, une forme d’indifférence. Pas d »annonces non plus sur l’éventuelle quatrième hausse des taux, prévue pourtant pour décembre.

Sur le site markets.com, on a appris que le Palais Brongniart avait clôturé dans la morosité avec un recul de 0,48%, ce qui était prévisible puisque le rouge était de mise dès le matin suite au recul de 0,17% du vendredi précédent.

Si l’inquiétude était palpable, les analystes se refusaient à sombrer dans la morosité et se voulaient résolument optimistes, à l’image d’Andréa Tuéni de la banque Saxo.

Parmi les sujets de satisfaction, Michelin est en hausse du côté des valeurs. Ce n’est malheureusement pas le cas de Vivendi, en baisse et des titres du secteur du pétrole qui souffrent du repli du cours de l’or noir.